Lille Métropole 2020 World Design Capital

Une exposition sur le potentiel caché des plantes…

Pendant des siècles, notre profond détachement de la nature nous a empêché de voir“ ‘ les plantes et de les considérer comme plus que de simples ressources ou objets de décoration.

Pourtant, des découvertes scientifiques et réflexions philosophiques récentes suggèrent qu’il est urgent de repenser notre rapport au monde végétal et de questionner le dualisme humain / nature si profondément enraciné dans la pensée occidentale. Faisant échos aux mots de l’écologiste américain Ian Baldwin, qui suggère qu’il serait bon d’essayer ” de penser comme les plantes “, nombreux sont les designers, scientifiques et ingénieurs qui commencent à considérer les plantes comme de potentiels alliés pouvant nous aider à faire face aux problèmes environnementaux et sociaux actuels et à venir.

Plant Fever
envisage le futur du design non plus d’un point de vue humano-centré mais phyto-centré. Du design de produits à la mode en passant par des dispositifs open source et des objets mêlant botanique et nouvelles technologies, une sélection d’env. 50 projets permettra d’explorer des notions tels que la ” plant blindness “, le biomimétisme et le recyclage valorisant, l’éco-féminisme, mais aussi le postcolonialisme.

Pensée comme une exposition militante, Plant Fever ne craindra pas de prendre position, de poser des questions et d’engager le public dans une conversation positive et constructive.

Parallèlement à l’espace d’exposition, le propos sera relayé sur une plate-forme web, et accompagné d’un programme de conférences et de workshops.


Crédit photo :
Formafantasma, Botanica Collection, 2011 — © Daniele Misso and Marlou Rutten
Florence by Helene Steiner courtesy of the designer and Microsoft research
Dach & Zephir, Eritaj Kontré, 2015 — © Jiès Cléodore
Achille Castiglioni Albero flower pot stand 1983 — © Zanotta Spa
Spyros Kizis Archichair, 2015