Lille Métropole 2020 World Design Capital

C’est l’histoire d’un village de 1 900 habitants, Sailly-lez-Lannoy, qui tente de réduire les embouteillages systématiques aux heures de pointe. Elle imagine avec ses habitants et ses partenaires une ligne de covoiturage à haute fréquence pour fluidifier le trafic.

Entre 7h et 9h30 environ, il y a entre 20 et 25 minutes de bouchons avant de pou­voir sortir de la commune. Près de 800 véhicules traversent le village aux heures de pointe et seulement quelques-uns d’entre eux sont occupés par plusieurs passagers.” Martha Bozek, conseillère municipale. 

Un jour, un habitant de la commune s’étonne que le covoiturage soit si peu mis en pra­tique avec la Fabrique Saillysienne”, un dispositif lancé par la municipalité qui vise à faciliter et à accompagner les initiatives des habitants. L’idée interpelle. Elle est retenue, étu­diée, travaillée. Microstop, une association qui vise à promouvoir et à favoriser le covoiturage, décide de s’embarquer à bord du projet. 

Le POC déposé par le vil­lage a fait l’objet d’un dia­gnostic réalisé par l’agence lilloise WeThinkDesign.

Le designer Mourad Oural préconise une démarche plus large, une sorte de défi famille de la mobilité positive”, qui fédérerait le covoiturage, la mobi­lité scolaire, le vélo, la marche à pied. Ce diagnostic nous a permis de mieux structurer notre démarche avec une vision à plus long terme. Le regard des experts a éga­lement apporté une crédibilité à notre projet.”

Actuellement, des ambassadeurs testent une application dédiée au covoiturage, et dévelop­pée par Microstop. La commune est égale­ment à la recherche de fonds pour soutenir son projet et le faire accélérer. Il s’agit notam­ment de communiquer auprès des habitants afin de lever les freins qui pèsent sur le covoi­turage, en matière de fiabilité et de sécurité par exemple.