Lille Métropole 2020 World Design Capital

Comment intégrer de nouveaux matériaux au sein des machines d’impression 3D ? Quels matériaux durables peuvent ils être utilisés et pour quels usages ? Le Centre de Recherche en Informatique, Signal et Automatique de l’Université de Lille (CRIStAL — CNRS), le laboratoire LACTH de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille et le Groupe Ramery s’unissent pour concevoir de nouveaux mobiliers urbains en utilisant une technique de fabrication additive (impression 3D robotisée).

Cette technique nécessite une approche pluridisciplinaire reliant la forme, la matière et la machine et a conduit à la collaboration des 3 structures. Dans un premier temps, des prototypes de robot mobile ont été réalisés pour utiliser la fabrication additive sur chantier, dans le cadre du projet initialement nommé MATRICE (2015−2017). Au fur et à mesure des expérimentations, le projet s’est orienté vers l’impression d’un ensemble de mobiliers urbains approprié à l’environnement d’exposition.

Les différentes collaborations à travers le monde ont permis de tester la robustesse et l’adaptabilité de la machine à diverses contraintes extérieures.

Crédit photo : Centre de Recherche en Informatique, Signal et Automatique, LACTH et le Groupe Ramery — MATRICE