Lille Métropole 2020 World Design Capital

À l’interstice entre la ville et l’écoquartier, le Bazaar St-So investit une ancienne halle ferroviaire pour y construire un tiers-lieu dédié à l’économie créative. Le bâtiment est coupé en deux : d’un côté, un atelier, et de l’autre, des espaces d’exposition, de rencontres et des bureaux. Le Bazaar a pour ambition de créer les conditions de la coopération entre des entreprises, artistes, artisans, habitants … Mais comment créer une communauté créative et collaborative dans un lieu fragmenté ? La réponse des initiateurs du projet : intégrer cette communauté dans la conception du lieu, de ses services et de sa programmation dans une gestion itérative.

Cohabitation d’usages

Le tier lieu, initié par le cluster d’entreprise Initiatives et Cité et la coopérative Smart, fournit des espaces de travail et des aménagements optimisant la cohabitation et la gestion d’usages et de nuisances liés aux différents métiers de l’artisanat. Avec l’agence de co-design Atelier Rusch, une cinquantaine de futurs résidents ont imaginé des concepts en lien avec leurs activités. Trois enjeux ont été collectivement identifiés : le partage des compétences et des savoirs, la mise en place d’outils de collaborations et la mise en valeur de la communauté créative.

Les porteurs envisagent de créer une matériauthèque et un Label Bazaar” qui pourraient servir de leviers de partage. Une interface évolutive combinerait des dispositifs d’échange entre les résidents et les visiteurs, mettrait en valeur les savoir-faire et présenterait la programmation publique du Bazaar : expositions, salons, conférences, formations… 

Faire évoluer la collaboration

Le Bazaar se veut être un lieu collaboratif pour un territoire en quête de faire et de reconnexion avec des activités manuelles créatrices de valeur​.Il reste pour autant un lieu de travail. Les gestionnaires du site, sensibilisés à des méthodologies itératives, auront donc pour mission de faire évoluer les leviers et plateformes collaboratives du Bazaar, grâce à des outils de conception associant les résidents. Ainsi, le Bazaar pourra continuer de s’adapter aux besoins des résidents et de son écosystème.

Crédit photo : Atelier Rusch

+ Initiatives et Cité présente son POC.